Lundi, Guichard Doré, conseiller stratégique au sein du PHTK a dénoncé en conférence de presse la nomination de Fritz-Alphonse Jean comme Premier Ministre. Pour le PHTK, Jocelerme Privert, qui était Président du Sénat et qui assume la Présidence provisoire « ne respecte pas l’accord et ses promesses au cours des négociations […] il viole les termes de l’accord signé le 6 février entre l’ex Président Michel Martelly et les présidents des deux Chambres du Parlement » affirmant que le PHTK ne reconnait pas le Premier Ministre nommé, rejoignant dans sa position, les autres acteurs politiques qui assurent que l’élection de Fritz Jean n’a pas été le résultat d’un consensus et qui déplore qu’il a été installé avant même de passer devant le Parlement.

Guichard Doré a également indiqué que le Président a.i Privert « commence très mal et peut aggraver la crise » soutenant que le PHTK combattra toutes les dérives de l’accord afin que celui-ci « soit la carte de sortie de crise » ajoutant « nous avons fait notre part lorsque le Président Martelly a quitté le pouvoir ».

Par ailleurs, il a fait savoir que des consultations avec les parlementaires et les partis alliés étaient en cours « pour donner une réponse adéquate, parce que nous n’accepterons pas que le Président et le Premier Ministre soit de la même tendance politique [Lavalas]. Nous voulons sortir de la crise et non créer plus de crise […] Nous demandons à M. Privert de prendre conseil en rectifiant le tir et en désignant selon l’accord du 6 février un Premier Ministre de consensus pour le bon fonctionnement du pays et pour trouver une solution à la crise politique […] ».

Share.

About Author

Leave A Reply