L’Union Européenne a allouée une aide de 500,000 euros via le service de la Commission européenne à l’aide humanitaire et à la protection civile (ECHO), pour la mise en œuvre d’un projet exécuté par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) en appui au Ministère de l’Agriculture, afin d’apporter une assistance agricole d’urgence aux agriculteurs familiaux en situation d’insécurité alimentaire aiguë, suite à la longue période de sécheresse qui a sévi dans le département du Sud en Haïti.

Ce projet, financé par la Commission Européenne, permettra de renforcer les moyens d’existence et les capacités d’adaptation à la sécheresse et aux autres aléas climatiques de plus de 7,000 familles agricoles dans les communes d’Aquin, de Chardonnière, de Les Anglais et de Port-à-Piment.

« […] Durant les trois dernières années, à cause du phénomène “El Niño”, le Département du Sud a été confronté à une grave situation dont l’impact négatif sur la production agricole et les conditions de vie des producteurs et productrices agricoles n’est pas à démontrer », a souligné Jordi Torres, Chef du bureau d’ECHO en Haïti.

Ce projet d’assistance agricole d’urgence, insiste particulièrement sur la diversification des cultures avec une priorité sur les semences et boutures d’espèces et variétés précoces et tolérantes à la sécheresse. Un accent particulier est également mis sur le renforcement des capacités des communautés rurales affectées à travers la mise en œuvre et la vulgarisation de bonnes pratiques agricoles et nutritionnelles, dans le but de développer des mécanismes d’adaptation au changement climatique et à l’impact négatif de la sécheresse sur la sécurité alimentaire.

Rappelons que les longues périodes de sécheresse ayant sévi dans différents départements d’Haïti, ont affecté négativement les moyens d’existence des agriculteurs durant ces trois dernières années. Le département du Sud a été particulièrement touché par la sécheresse. D’après une évaluation de CNSA/PAM, dans le Sud, les communes les plus affectées sont Aquin (7,870 famille affectés), Charbonnière (1,995) et Port-à-Piment (1,130). Certaines sections communales de la commune des Anglais ont également souffert de la sècheresse qui a affecté la disponibilité en eau pour la consommation humaine et la production agricole.

Share.

About Author

Leave A Reply