Jeudi, les États-Unis ont exhorté les autorités exécutives et législatives en Haïti à conclure un accord sur la façon de gouverner le pays, avant que l’actuel Président, Michel Martelly ne quitte ses fonctions le dimanche 7 février, en plus d’avancer vers des élections démocratiques d’un nouveau Président.

« Les États-Unis demandent instamment au gouvernement et au Parlement, aux autorités constitutionnelles d’Haïti, de parvenir à un accord sur une feuille de route pour gouverner le pays jusqu’à ce qu’un nouveau Président soit élu » a déclaré un porte-parole du Département d’État américain, exhortant à « conclure cet accord avant le 7 février, lorsque le mandat constitutionnel du Président Martelly se terminera ».

Réitérant que le Gouvernement de Barack Obama soutenait « tous les efforts visant à trouver des solutions et parvenir à un consensus pour conclure le processus électoral d’une manière rapide ».

Avant de conclure « Les États-Unis, avec leurs partenaires internationaux en Haïti, prient instamment le Gouvernement d’Haïti, ses institutions et tous les acteurs politiques à rejeter la violence et prendre toutes les mesures nécessaires pour ouvrir la voie à l’élection pacifique d’un nouveau Président et les sièges restants de parlementaires, comme le demande la Constitution ».

Share.

About Author

Leave A Reply