Mardi la Première Dame Sophia Martelly, accompagnée de Florence Duperval Guillaume, la Ministre de la Santé Publique et de la Population, a procédé, à la cérémonie de pose de la première pierre de la construction de la nouvelle morgue de l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti (HUEH), située à Caradeux dans la commune de Tabarre.

Cette nouvelle infrastructure de l’HUEH sera divisée en deux branches : l’une technique, l’autre administrative. Soulignons que les fonds (plus de 33 millions de Gourdes) proviendront du Trésor Public, grâce aux bons offices de la Banque de la République d’Haïti (BRH) et du Ministère de l’Économie et des Finances (MEF). La durée des travaux s’étendra sur six mois.

En présence du Maire de Tabarre Vladimir Gouin, de la Déléguée Départementale, Carla Clesca, du Député élu de Tabarre, Caleb Desrameaux, du Directeur Général de l’Hôpital de l’UEHi, Dr Maurice Mainvil Fils et de hauts cadres de la fonction publique, la Première Dame de souligné l’importance de la construction de cette morgue, qui constitue un maillon important de la chaine de la gestion sanitaire publique. « L’épidémiologie, le droit criminel, la formation professionnelle, la recherche, sont autant de champs qui vont bénéficier des atouts d’une morgue moderne répondant aux normes actuelles de préservation de cadavres […] Ce projet de construction me tient particulièrement à cœur car tous, même morts nous avons droit au respect et à la dignité », réitérant sa volonté d’accompagner dans la mesure du possible, les institutions qui travaillent incessamment pour un renforcement de nos capacités et de notre système de santé.

La Ministre Guillaume a insisté sur la sécurité du bâtiment afin d’éviter les actes de sabotage dont sont souvent victimes les morgues publiques en Haïti précisant « Il faudra également éviter l’utilisation de la morgue publique à des fins privées ».

Le Dr Maurice Mainvil Fils a salué l’initiative et a souligné son importance au sein d’une entité comme l’hôpital général qui est un des plus grands centres hospitaliers de référence du pays, que ce soit pour les besoins de la police scientifique que pour la formation des professionnels de la santé et la recherche médicale.

Rappelons que la fonction première de la Morgue Nationale sera de servir de dépôt pour la conservation des corps des personnes décédées, le temps pour les familles d’organiser les obsèques, ou dans un nombre limité de cas, avant de réaliser une autopsie scientifique visant à déterminer les causes d’un décès inexpliqué.

HL/ HaïtiLibre

Share.

About Author

Leave A Reply