Des pluies diluviennes ont continué de s’abattre dans la soirée du 10 mai sur les départements du Nord, de l’Ouest, de la Grand-Anse, de l’Artibonite et du Sud. L’agriculture, l’élevage, l’habitat et les infrastructures ont été particulièrement touchés dans ces départements. Sur place, les structures locales de la Direction de la Protection Civile (DPC) poursuivent l’évaluation de la situation.

Dimanche soir, dans le département du Sud, dans la commune de Port Salut un homme âgé de 52 ans est mort noyé et son corps a été retrouvé dans la matinée de lundi sur les rives de la rivière de Carpentier.

Une autre personne, Charles Eramil, 72 ans, porté disparu lundi suite aux fortes précipitations tombées sur « Bassin » une localité de Burette (2ème Section communale de Marmelade) s’est également noyé, son corps a été retrouvé mardi.

Par ailleurs, dans la Grand-Anse, l’évaluation des dégâts fait état de pertes supplémentaires d’équipements et de matériels de pêche, ainsi que de 137 maisons inondées et 145 familles sinistrées.

Des dispositions ont été annoncées par le gouvernement afin d’assister l’ensemble des personnes en difficulté. Précisons que ces mesures, concernent également les précédentes victimes des pluies de la fin du mois d’avril notamment à Carrefour-Feuilles et Thor 65, dans l’Ouest http://www.haitilibre.com/article-17418-haiti-politique-intemperies-l-etat-va-mobiliser-52-millions-de-gourdes.html . Le Ministère de l’Intérieur, les délégués départementaux et les mandataires des zones affectées, travaillent en synergie à l’aboutissement de ces actions.

Compte tenu de la persistance des intempéries et la saturation des sols, l’avis par rapport aux risques d’inondations, d’éboulements et de glissements de terrain est maintenu. Les habitants des zones particulièrement à risques, doivent rester vigilants.

Par ailleurs, les membres de la population sont invités à porter une attention particulière aux règles d’hygiène, en particulier par rapport à la consommation d’eau, pour éviter notamment la propagation du choléra.

Share.

About Author

Leave A Reply