Dans un communiqué la Mairie de Port-au-Prince constate avec regret que l’aire du Champs de Mars, « […] lieu touristique, récréatif et hautement symbolique de notre passé glorieux, est de manière anarchique et illégale, occupée par des individus se livrant à des activités de toutes sortes dont certaines ternissent l’espace et affectent la salubrité publique.

Face à cette situation, l’Administration municipale a requis et obtenu l’assistance du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN), afin d’adopter des dispositions nécessaires pour redonner au Champs de Mars son visage d’antan et lui permettre de remplir ses fonctions premières.

Ainsi, il est demandé à partir de la présente, à tous les occupants généralement, sous quelque prétexte que ce soit, de libérer toutes les parties de la zone du Champs de Mars, de tous types d’activités entravant l’exercice des loisirs des usagers.

En outre, les permis de stationnement et autres délivrés par la Mairie sont rapportés. Il est également interdit : l’apprentissage de la conduite de véhicules à moteur, le lavage de véhicules, la vente ambulante de boissons et de nourriture, la circulation de brouettes etc…

À cet effet, l’Administration municipale accorde à tous les concernés un délai de soixante ­douze (72) heures, à compter du 12 janvier 2017 pour se conformer à ces dispositions.

En conséquence, la Mairie de Port-au-Prince, avec le support du CSPN, requiert les services des autorités policières afin de faire respecter ces dispositions dans leur intégralité. »

Share.

About Author

Leave A Reply