Les opérations de rapatriement officiel et les retours qualifiés de « volontaires ou spontanés » de migrants haïtiens vivant en situation migratoire irrégulière sur le territoire dominicain, se poursuivent à la frontière haïtiano-dominicaine.

Durant le mois de mars 2016, 5,600 haïtiens sont revenu en Haïti (2,907 rapatriées et 2,753 cas de retours volontaires) ont été enregistrés soit moins que le mois de février où près de 8,000 ressortissant haïtien étaient retournés au pays http://www.haitilibre.com/article-16814-haiti-rd-plus-de-8-000-haitiens-de-retour-en-haiti-fevrier-2016.html

Ces migrants rapatriés âgés entre 19 et 49 ans, ont été reconduits notamment aux points frontaliers officiels de Malpasse/Jimani (911), Ouanaminthe/Dajabon (993) et de Belladère/Elias Piña (486) et 517 sur des points de passages non officiels. Selon leurs témoignages, certains ont été appréhendés par les autorités dominicaines, en pleine rue lors de contrôle de situation migratoire, d’autres sur leur lieu de travail ou chez eux.

Pour le premier trimestre 2016, selon les informations compilées du Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GAAR), 8,120 personnes ont été rapatriées et 13,299 retours spontanés ont déjà recensés.

Rappelons que de Juin 2015 à fin mars 2016, selon les informations rendues disponibles par la Direction Générale de la Migration dominicaine combinée avec celles d’organisations des droits de l’homme, qui surveillent le processus à la frontière,150,400 haïtiens seraient retournés en Haïti. 23,983 étrangers de diverses nationalité, majoritairement des haïtiens ont été déportés par les autorités dominicaines et le reste étant des retours en Haïti, dit « volontaires ».

Share.

About Author

Leave A Reply