Suite à l’alerte lancée par l’Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS/OMS) sur la circulation du virus Zika dans la région des Amériques (Chili, Brésil, la Colombie, le Guatemala, Le Mexique, Le Paraguay, le Suriname, le Venezuela et le Honduras), le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) avait mis en place un système d’alerte précoce pour la détection d’éventuels cas suspects de la fièvre de Zika en Haïti.
En savoir plus sur le virus Zika :
Le virus Zika est transmis à l’homme par la piqûre d’un moustique infecté. Le syndrome clinique est connu sous le nom de fièvre de Zika. L’infection n’est symptomatique que dans 18 % des cas, et lorsqu’elle l’est, le diagnostic peut être difficile à poser, les symptômes peuvent être confondus avec entre autres ceux de la dengue ou du chikungunya. Après une incubation de 3 à 12 jours, la présence dans le sang du virus est généralement observée pendant 2 à 5 jours. La fièvre Zika est spontanément résolutive, les symptômes durant de 4 à 7 jours. Il n’y aucun antiviral contre le virus Zika et le traitement repose seulement sur la gestion des symptômes. Aucun cas de mortalité dû à la Fièvre Zika n’a été rapporté dans les différents pays touchés par le virus.

Dans une note, le Dr. Florence D. Guillaume, la Ministre confirme officiellement la présence du virus Zika en Haïti précisant que « Le mercredi 6 janvier 2016, le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) a soumis à Caribbean Public Heath Agency (CARPHA) basé à Trinidad and Tobago, 11 nouveaux spécimens de sang dont 5 se sont révélés positifs par la méthode RT-PCR le 14 Janvier 2016. Parmi les cas confirmés, 4 provenaient de la commune de Delmas et l’autre de la commune de Pétion-ville. Ainsi, le MSPP certifie la présence du virus Zika en Haïti »

Le Ministère rappelle que les mesures de prévention sont les mêmes que celles du chikungunya car la maladie se transmet par le même vecteur (moustique Aèdes)

Mesures de prévention Collectives :
– Identification, traitement et destruction des gites de reproduction pour les moustiques ;
– Fumigation dans les zones ciblées.

Mesures de prévention personnelles :
– Dormir sous des moustiquaires ;
– Porter des vêtements longs qui couvrent les extrémités (membres supérieurs et inférieurs) ;
– Appliquer sur la peau des crèmes anti-moustiques ;
– Couvrir les récipients contenant de l’eau à la maison ;
– Garder l’environnement immédiat propre.

Credit: HaitiLibre

Share.

About Author

Leave A Reply