Mardi, des membres de l’Union des travailleurs de coupeurs de canne en République Dominicaine ont organisé un sit-in devant la Primature pour réclamer les documents d’identification promis par l’État haïtien depuis plus d’un an pour certains…

Rappelons que depuis janvier 2015, plusieurs milliers cañeros d’origine haïtienne, ont payé chacun 1,000 pesos pour l’acquisition de ces documents d’identification : acte de naissance, passeport, carte d’identification nationale, des documents toujours promis prochainement… mais jamais délivrés, malgré de nombreuses manifestations en RD devant les représentations diplomatique haïtienne.
À l’issue du sit-in, une délégation a été reçue par le Premier Ministre Evans Paul. Selon Me Mario Joseph et Rosa Boyé, qui faisait partie de cette délégation, le Chef du gouvernement, après avoir été informé de la situation irrégulière de 4,806 travailleurs agricoles membres de l’Union, qui attendent leurs documents d’identification pour pouvoir régulariser leur situation en République Dominicaine, a affirmé mieux comprendre la situation et promis de faire le suivi de l’évolution du dossier dont a la charge le Ministère des Haïtiens Vivant à l’Étranger, en vue de satisfaire les doléances de nos compatriotes.

Il est surprenant que le Premier Ministre ne soit pas au courant de cette situation, alors qu’en juillet 2015 Jésus Nunez Porte-parole des Cañeros et Coordinateur de l’Union des travailleurs de la canne à sucre dans les bateyes, avait remis en main propre une lettre à la chargée d’affaires Magalie Jeanty Magloire, devenue depuis Ambassadrice d’Haïti et que Daniel Supplice, le précédent ambassadeur suspendu de ses fonctions, avait dénoncé l’échec et un fiasco de 2 millions de dollars du Programme d’Identification et de Documentation des Immigrants Haïtiens mis en place par le Gouvernement d’Haïti choses que le Premier Ministre ne pouvait ignorer…

 

source HaitiLibre

Share.

About Author

Leave A Reply