Ce jeudi 17 mars, Haïti participe à l’exercice régional d’alerte au tsunami « Caribe Wave 16 », aux côtés d’une trentaine de pays et territoires des Caraïbes. Au cours de cet exercice, les acteurs de la région chargés de la gestion des situations d’urgence vont tester le Système d’alerte rapide aux tsunamis et aux autres risques côtiers mis en place en 2005 sous l’égide de la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l’UNESCO.

Cet exercice régional simulera un séisme fictif, de grande ampleur, au large des côtes du Venezuela et un autre, au large des côtes Nord de la République Dominicaine. Le Centre d’alerte aux tsunamis dans le Pacifique (PTWC) enverra des messages fictifs aux pays participants, afin de provoquer leurs réactions.

En Haïti, la Direction de la Protection Civile du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, profitera de l’exercice pour tester les nouvelles procédures d’opérations standards d’alerte au tsunami, en vigueur depuis le 1er mars 2016, destinées à faire face à ce genre d’événement naturel.

Rappelons que trois exercices de simulation ont déjà été réalisés en Haïti en 2012 et en 2014 avec des évacuations de plus de 5,000 personnes. Des panneaux signalétiques ont été installés dans plusieurs zones exposées et Haïti dispose actuellement d’un Centre d’observations et d’opérations des données maritimes (Codomar) et de trois marégraphes pour la surveillance de la mer et l’alerte précoce en cas de tsunami.

Share.

About Author

Leave A Reply