Mercredi lors d’une conférence de presse, Kenneth Merten, le Coordonnateur spécial pour Haïti et sous-secrétaire d’État adjoint s’est exprimé sur la Feuille de route d’Haïti vers l’achèvement du cycle électoral.

« Je pense que les États-Unis avons été intéressé à la démocratie en Haïti depuis longtemps et nous avons récemment salué l’accord du 5 février intervenu entre le Président Martelly et les présidents des deux chambres du Parlement. Nous reconnaissons que les défis demeurent, alors qu’Haïti se déplace vers la fin de son cycle électoral avec le vote qui aura lieu le 24 avril. Mais, le succès de l’Accord du 5 février entre les parties. dépend de l’engagement des autorités intérimaires à mettre en œuvre les termes de l’accord suivant la chronologie décrite dans ce dernier. Notre but encore une fois, est de faire en sorte que le peuple haïtien ait une chance de faire entendre leur voix sur qui détermine leur leadership. Leur voix a déjà été entendue à la fois à la chambre basse et haute et le processus de l’élection présidentielle doit maintenant suivre son cours.

Comme l’un des nombreux partenaires internationaux d’Haïti, le rôle de l’États-Unis est de soutenir et de renforcer la démocratie en Haïti. Et nous avons été actifs à le faire de différentes façons depuis plus de 30 ans. Pour les nombreux défis d’Haïti, des institutions démocratiques entièrement fonctionnelles et légitimes vont également faciliter et rendre plus durable le travail des États-Unis et nos autres partenaires internationaux, dans le but d’améliorer la qualité de vie et d’améliorer les possibilités économiques pour les Haïtiens. Nous soutenons la conclusion rapide de ce processus électoral avec un résultat, comme je le disais, qui reflète la volonté et le désir du peuple haïtien.

Les élections à venir et l’intégration des mesures recommandées par la Commission d’évaluation électorale indépendante pour améliorer la transparence et l’équité de ce deuxième tour de la présidentielle, renforceront la confiance générale des citoyens. Nous croyons que la convocation rapide par le Président provisoire des secteurs concernés au sein de la société pour désigner les nouveaux membres du Conseil Électoral Provisoire (CEP) est très importante, car elle va donner à ce nouveau CEP une chance d’apprendre pour éviter des erreurs qui ont été commises lors des CEP précédents.

Encore une fois, les États-Unis soutiennent des élections crédibles, transparentes et sécurisées qui reflètent la volonté du peuple haïtien et nous croyons que seul un Gouvernement démocratiquement élu, fournira la légitimité juridique de gouverner Haïti »

Share.

About Author

Leave A Reply