Suite à la rencontre de lundi, entre les membres du Conseil Électoral Provisoire (CEP) et les 8 candidats de l’opposition à la présidentiel (G8) et après délibération en séance plénière ; le CEP, dans une lettre adressée à Samuel Madistin Porte-parole du G8, dit définitivement NON à la demande de formation d’une Commission d’enquête indépendante, pour évaluer les résultats du premier tour de la présidentielle du 25 octobre 2015 « […] Le Conseil salue la présence de tous les signataires de la note du 3 novembre http://www.haitilibre.com/article-15665-haiti-elections-8-candidats-demandent-la-creation-d-une-commission-independante.html qui ont tenu à participer à la rencontre http://www.haitilibre.com/article-15793-haiti-elections-le-g8-a-rencontre-le-cep.html

Cependant, le Conseil a le regret de ne pouvoir donner suite à la demande contenu dans la dite note, dans la mesure où le Décret électoral ne dispose pas de provision à cet effet.

Toutefois, le CEP réitère l’engagement pris lors de cette réunion, de faire tout ce qui est nécessaire à l’amélioration du processus électoral […] »

Les membres du G8 insatisfaits, appellent au maintien de la mobilisation sur le béton, jusqu’à la publication des résultats, qui doivent selon-eux refléter le vrai vote de la population.

Par ailleurs, Moïse Jean-Charles, voit dans l’arrestation de deux de ses militants lors de la manifestation de lundi [non autorisée]devant les bureaux du CEP, une persécution politique contre ses partisans et ce, depuis la publication des résultats préliminaires de la présidentielle.

Share.

About Author

Leave A Reply