Dans un communiqué, le Premier Ministre Evans Paul « déplore que dans l’ambiance de la manifestation improvisée devant le Conseil Électoral Provisoire (CEP) [note HL par des partisans de Moïse Jean-Charles], le lundi 16 novembre, des élèves du Lycée de Pétion-Ville ont été victimes des effets du gaz lacrymogène utilisé par la Police Nationale d’Haïti (PNH) pour ramener l’ordre, suite à la situation de panique ayant provoqué une vive tension.

Le Gouvernement profite de cette situation pour condamner avec la plus grande fermeté tous les actes et toutes les initiatives qui sont de nature à porter atteinte à la quiétude et à la Paix sociale et lance un appel à la responsabilité civique et patriotique »

Par ailleurs, le Chef du Gouvernement a exprimé « ses préoccupations relatives à la tenue de manifestations politiques près des enceintes scolaires, sans aucun égard pour les heures de cours et en violation des procédures d’usage établies pour leur autorisation »

Il demande aux adultes engagés dans des conflits politiques « de faire preuve de compassion à l’égard des enfants, nos enfants que nous sommes appelés à protéger, en vue de garantir une meilleure relève pour le pays ».

Source: HaïtiLibre

Share.

About Author

Leave A Reply