Jeudi, Sœur Dieudonne Pierre Bélizaire, alias sœur Dona, Fondatrice de l’orphelinat Sœur Rédemptrice de Nazareth, situé à Kenscoff 68 a été acquittée des accusations d’enlèvement, trafic d’enfants et association de malfaiteurs lors d’une audience criminelle sans assistance de jury au Palais de Justice de Port-au-Prince et le tribunal a ordonné sa libération.

Rappelons que Sœur Dona avait été incarcéré a la Prison Civile de Pétion ville, le 21 juin 2012, dans le cadre de la disparition, le dimanche 5 juin 2011, de Raphaël Chenet, un enfant mineur, suite à la plainte déposée par Alfred Chenet, le père de l’enfant, qui accusait sœur Dona d’avoir vendu son enfant. Notez qu’au moment des faits, sœur Dona n’était pas en Haïti.

Durant 42 mois, sœur Dona n’a cesser de clamer son innocence du fond de sa cellule, alors que la justice avait arrêté dans cette affaire le kidnappeur d’enfant, un certain Djimmy Mémé, qui avait avoué selon ce que l’on peu lire dans le greffe du tribunal de Paix de Kenscoff en date du 18 juillet 2011 « qu’aucune personne de l’orphelinat n’était impliquée, ni de prés ni de loin et qu’il était l’auteur responsable de l’enlèvement, avec la complicité de Péguy Blanc, qui avait une concubine, une blanche répondant au nom de Christine, de nationalité canadienne qui voulait adopter Raphael Chenet et c’est dans cette optique, qu’il a enlevé l’enfant de l’orphelinat pour le remettre à Péguy Blanc, qui lui avait offert la somme de 2,000 dollars américains à la rentrée de Christine, informations que nombreux de messages (SMS) confirment sur le téléphone portable de Djimmy ».

Djimmy Mémé, responsable de l’enlèvement, malgré ses aveux et preuves recueillies par le tribunal de Paix de Kenscoff en juillet 2011, a été relâché par le Substitut Commissaire du Gouvernement, Rodriguez pour des raisons jusqu’à présent flou et c’est Sœur Dona qui a été arrêté et jetée en prison..

Share.

About Author

Leave A Reply