Le tribunal électoral a répondu favorablement à la requête des deux partis politiques qui ont contesté les résultats de la présidentielle et a autorisé une verification au niveau du centre de tabulation.

Ce n’est pas encore le verdict du bureau du contentieux électoral national mais dans une « décision avant dire droit », le BCEN a permis une verification au niveau du centre de tabulation.

Les deux partis politiques ayant contesté les résultats préliminaires des élections présidentielles, à savoir Fanmi Lavalas de Maryse Narcisse et MEKSEPA de Villaire Cluny Duroseaux, ont été invités ce jeudi au CTV pour verifier les procès verbaux.

Trois autres structures politiques ont également été notifiées de cette démarche a précisé le conseiller Ricardo Augustin. Il s’agit du PHTK, de LAPEH et de la plateforme Pitit Dessalines qui, à cause de leur position dans les résultats préliminaires, sont concernés par les décisions du tribunal électoral.

Cependant la séance de verification n’a pas pu avoir lieu ce jeudi car Fanmi a sollicité un report au samedi 21.

Dans une correspondance adressée au CEP, le parti de Jean Bertrand Aristide demande du temps pour constituer une équipe de techniciens pour la verification selon ce qu’a confié le président du BCEN, Ricardo Augustin.

Pour sa part, le candidat du MEKSEPA qui était présent avec ses avocats au centre de tabulation a salué la décision du BCEN et dit espérer pouvoir enfin confirmer sa vraie position dans le classement du CEP.

Share.

About Author

Leave A Reply