Quatre entrepreneurs haïtiens ont été sélectionnés pour participer au « Global Entrepreneurship Summit » (GES2016) hébergé par le président Barack Obama, qui se tiendra à l’Université de Stanford à Palo Alto, en Californie, du 22 jusqu’au 24 juin 2016. Les quatre entreprises ont reçu des investissements du projet « Leveraging Effective Application of Direct Investments » (LEAD), une initiative financée par l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et mis en œuvre par la Fondation panaméricaine de développement (PADF) qui prend en charge les petites et moyennes entreprises en Haïti.

Sélectionné parmi 5,000 candidats du monde entier, les entreprises haïtiennes se joindront à plus de 700 entrepreneurs et plus de 300 investisseurs au GES2016.

« Nous sommes très fiers de tous nos bénéficiaires du LEAP » a déclare Nadia Cherrouk, Directrice pays du PADF et Chef de Parti de LEAD « Ceux qui ont été choisis pour participer au sommet représentent les visages de l’économie émergente d’Haïti. Ils ont travaillé si fort pour faire croître leurs entreprises et sont de brillants exemples de ce que cela signifie de poursuivre un rêve, en dépit de tous les obstacles »

Liste des entrepreneurs haïtiens sélectionnés :

Myrtha Vilbon, Glory Industries :
Glory Industries fabrique des produits de papier personnels tels que le papier et serviettes toilette. L’usine emploie 49 personnes, 70 pour cent sont des femmes. Dix pour cent ont un handicap. Grâce à une subvention au début de LEAD, la société a obtenu des prêts bancaires et à levée plus de 1 million $ pour démarrer les opérations.

Kalinda Magloire, Switch S.A. :
SWITCH S.A. commercialise des poêles au propane à la diaspora haïtienne, en exploitant la puissance des envois de fonds pour soutenir le développement. La société a généré plus de 400 000 $ en ventes depuis le début des opérations en 2014. SWITCH collabore également avec le célèbre chef José Andrés et World Central Kitchen pour convertir les poêles à charbon de bois au systeme de poêle au propane SWITCH pour les programmes de repas scolaires.

Elan Moncher, Action et Cooperation en Développement (ACOD) :
ACOD est une entreprise agricole haïtien opérant dans le Nord d’Haïti, qui produit une variété de piments organiques, en utilisant uniquement des engrais organiques. Grâce au programme LEAD, la société a reçu une subvention pour installer des équipements d’irrigation, construire une installation d’affaires, et améliorer leurs opérations. À l’avenir, ACOD sera en mesure de concrétiser son projet de promouvoir et d’exporter la variété de piment Haïtien sur le marché international. L’expansion de l’entreprise a été en mesure de générer plus de 400 emplois.

Diderot Musset, Surtab S.A. :
Sûrtab S.A. est une start-up haïtienne qui fabrique une marque populaire de tablette Android “Made in Haïti”. Depuis son lancement en 2013, Sûrtab a rapporté plus de 4 millions dollars en ventes et s’est développé pour fournir des solutions technologiques pour les secteurs clés tels que l’éducation, la santé et l’agriculture. 80% des employés de l’entreprise sont des femmes.

« Haïti présente un environnement d’affaires complexe et difficile», dit Jene Thomas, Directeur de la mission de l’Agence des États-Unis pour le Développement (USAID) Haïti. Le programme LEAD montre qu’avec un soutien et un financement adéquat, les entreprises peuvent en effet prospérer en Haïti. L’USAID est heureuse de voir ces entrepreneurs inclus dans un groupe prestigieux de leurs pairs de partout dans le monde. »

À ce jour, le projet LEAD a financé 31 entreprises et mobilisé plus de 10 millions de dollars en capital privé. Le programme a fourni une formation et une assistance technique à plus de 100 entreprises, et a créé à ce jour, 10,000 emplois directs et indirects à travers les couloirs de Port-au-Prince, Saint-Marc, et du Cap-Haïtien.

Share.

About Author

Leave A Reply