Comme conséquence de l’ouragan Matthew, durant le mois d’octobre 2016, le nombre de cas suspects de choléra a brusquement augmenté, passant de 2,377 en septembre à 4,985 en octobre. 48% de ces nouveaux cas suspects ont été signalés dans les départements de Grand’Anse et du Sud. Avant l’ouragan la proportion était d’environ 8% de cas suspects. En novembre, la situation des zones affectées par Matthew s’est améliorée, avec une diminution de 25% du nombre de cas suspects passant entre octobre et novembre, de 2,400 à 1,800 cas suspects. La tendance nationale suit cette même courbe avec un contrôle de la maladie dans cette période pourtant la plus à risque, grâce à l’augmentation des moyens de traitement, réponse (équipes de réponse rapide multipliées par 3) et prévention (campagne de vaccination).

De janvier à novembre 2016 il y a eu 39,329 nouveaux cas de choléra, +24% comparé à la même période en 2015, et 420 nouveaux décès, +41% comparé à la même période en 2015.

D’octobre 2010 à novembre 2016 il y a eu 801,000 cas et 9,408 décès

Le choléra persiste en Haïti à cause : du sous-financement du Plan National d’Elimination du Choléra (45% financé 9.2 millions de dollars sur 20.3 millions) ; du faible accès à l’eau potable et à l’assainissement ; du manque d’accès à des soins médicaux de qualité ; du Manque de connaissance des facteurs socioculturelles liés à ce problème ; de la forte densité de population et de la mobilité vers les zones urbaines.

Share.

About Author

Leave A Reply