Dans une note de presse, Florence D. Guillaume, la Ministre de la Santé Publique et de la Population « apporte un démenti formel aux faux messages en circulation sur les réseaux sociaux, concernant l’interdiction de consommer les produits de TROPIC S.A.

Il s’agit d’une rumeur absolument fausse n’ayant rien à voir avec le Ministère de la Santé Publique dont les notes de presse à la population sont toujours signées par la haute direction et dûment scellées. »

De son côté l’entreprise TROPIC S.A. se dit « victime d’une campagne de diffamation via des tracts venant de comptes Facebook qui ont été piratés.

La TROPIC S.A. toujours soucieuse de protéger sa clientèle et son intégrité prend très au sérieux ces fausses informations et a pris les mesures nécessaires afin d’identifier ce groupe de saboteurs qui propagent des propos gratuits et haineux. »

L’entreprise TROPIC S.A. indique avoir retenu les services d’une équipe d’experts en « cyber forensics » et d’avocats qui ont déjà entamé leurs investigations. Elle indique qu’une série d’adresses IP a déjà été identifiée et est sous surveillance et que leurs utilisateurs seront poursuivis et punis conformément à la loi.

Share.

About Author

Leave A Reply