Le surpoids et l’obésité ont augmenté dans toute l’Amérique latine et les Caraïbes, avec un plus grand effet sur les femmes et une tendance à la hausse chez les enfants, a indiqué dans son dernier rapport « Panorama de la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Amérique latine et dans les Caraïbes » l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS).

Selon ce nouveau rapport conjoint, près de 58% des habitants de la région vivent en surpoids. En Haïti se pourcentage s’élève à 38.5%, au Paraguay 48,50%, et au Nicaragua 49,4% de la population qui est en surpoids. Les pays avec les taux les plus élevés sont le Chili avec 63 %, le Mexique 64% et les Bahamas 69%.

L’obésité touche 23% de la population régionale et la plus forte prévalence peut être observé dans tous les pays des Caraïbes: Bahamas 36,2%, Barbade 31,3%, Trinité-et-Tobago 31,1% et Antigua-et-Barbuda 30,9%.

L’augmentation de l’obésité a touché les femmes de façon disproportionnée: dans plus de 20 pays d’Amérique latine et des Caraïbes, le taux des femmes est de 10% plus élevé que celui des hommes.

Eve Crowley, le Représentant régional de la FAO, a déclaré que « les taux alarmants de surpoids et d’obésité en Amérique latine et dans les Caraïbes devraient être un appel de réveil pour les gouvernements de la Région à adopter des politiques qui répondent à toutes les formes de la faim et de la malnutrition reliant la sécurité alimentaire, la durabilité, l’agriculture, la nutrition et la santé. »

Pour remédier à cette situation, la FAO et l’OPS appellent à promouvoir des systèmes alimentaires sains et durables qui relient l’agriculture, l’alimentation et la nutrition et la santé. Ils considèrent que les États devraient « promouvoir la production durable de nourriture fraîche, saine et nutritive, en veillant à son approvisionnement, la diversité et l’accès, en particulier pour les plus vulnérables. »

Share.

About Author

Leave A Reply