Mardi l’Organisation Mondial de la Santé (OMS) a annoncé une diminution ou une stabilisation des admissions dans les centres de traitements du choléra opérant dans Sud et la Grand Anse après le 10 octobre. L’OMS a souligné que le pic immédiat des cas, suivie d’une baisse rapide était prévisible. Toutefois, un second pic ne peut être exclu, compte tenu des conditions qui prévalent dans les conditions « WaSH » (assainissement et promotion de l’hygiène de l’eau).

Il existe un risque potentiel de propagation du choléra dans les départements du Sud et d’extension des cas vers d’autres départements, y compris les Nippes et l’Ouest (Port-au-Prince).

Arrivée des vaccins :

22 octobre: arrivée de 500,000 doses à Port-au-Prince
24 octobre: arrivée de 500,000 doses à Port-au-Prince

Début de la campagne de vaccination, 3 novembre au plus tôt

En plus des mesures classiques de lutte contre le choléra, une campagne de vaccination de masse avec OCV (Vaccin oral contre le choléra) devrait être organisée immédiatement dans les zones les plus touchées par l’ouragan. La décision d’envoyer 1 million de doses de vaccins a été prise par les partenaires du Groupe de travail mondial sur la lutte contre le choléra (GTFCC) le 10 octobre dernier.

l’OMS précise que les objectifs de la campagne sont de réduire le fardeau des cas de choléra sur les établissements de soins de santé, de réduire les décès dans les départements touchés par l’ouragan et de prévenir sa propagation aux départements voisins, y compris Port-au-Prince.

Une stratégie à dose unique permettra de couvrir deux fois plus de personnes que la stratégie de 2 doses classique. La protection serait moindre (60 à 70% pour les cas graves chez les adultes, moins chez les enfants) et d’une durée plus courte (probablement moins d’un an), mais l’objectif est moins de contrôler le choléra que de réduire son fardeau.

Toutefois, toute la population des départements les plus touchés par l’ouragan ne peut être couverte avec une dose, même avec une stratégie à dose unique (la population totale estimée est de 1,3 million d’habitants).

Une série de critères d’inclusion sont proposés pour définir la population cible :

Les campagnes donneront la priorités aux communes où la plupart des gens peuvent être accessibles rapidement pour le plus grand impact ;
Les premières campagnes cibleront les communes urbaines des départements de la Grand Anse et du Sud en raison de leur accessibilité immédiate, la densité de population plus élevée et le risque accru associé de transmission. Celles-ci incluent Jérémie dans la Grand Anse et les Cayes dans le Sud ;
Les campagnes donneront ensuite la priorité aux communes accessibles affectées par l’ouragan et où le choléra est présent et situé à l’Ouest de Jérémie et des Cayes, respectivement.

Dans l’ensemble, 655,130 personnes sont initialement ciblées. Toute la population de plus d’1 an est incluse.

300,000 doses seront initialement maintenu à Port-au-Prince pour des campagnes supplémentaires, sur la base de l’accessibilité à d’autres communes et sur l’évolution de l’épidémie. Ces campagnes peuvent inclure des zones en dehors des 2 départements initialement ciblés. 700,000 doses seront envoyés dans le Sud et la Grand’Anse.

Share.

About Author

Leave A Reply