Incapable de l’emporter au Vélodrome depuis la mi-septembre, l’OM, 11e, vise encore la qualification en Ligue des chamions, comme l’a affirmé Michel mardi. Le podium n’est certes qu’à sept longueurs, mais les carences collectives sont criantes…

Le parcours actuel de l’OM n’a finalement rien d’étonnant. La série de trois victoires consécutives en déplacement accompagnée par un cinquième match sans victoire au Vélodrome contre Monaco (3-3) symbolise bien le niveau très moyen de l’équipe de Michel. Par rapport à la saison passée avec Marcelo Bielsa, les Phocéens font preuve de moins de panache offensif et les prestations laborieuses à Lille (1-2), Nantes (0-1) et Saint-Etienne (0-2) cachent bien un immense chantier collectif. L’entraîneur espagnol est pourtant optimiste, il pense que son équipe pourra se mêler à la course au podium dans quelques mois.

Le successeur du “Loco” garde même “espoir et confiance” quant à une deuxième place qualificative directement pour la Ligue des champions … “Je le vends encore plus à mes joueurs, a-t-il lancé en conférence de presse, mardi. Le niveau entre les équipes de ce championnat est très proche. Quand je regarde à la télé, le dauphin de ce championnat change. J’espère qu’en fin de saison, ce sera nous. La régularité est difficile à obtenir”. Avant son déplacement à Rennes jeudi, dans le cadre de la 16e journée, l’OM pointe en 11e position et compte neuf points de retard sur Caen, l’actuel dauphin du PSG.

Sauf que le résultat nul de dimanche a rappelé la fébrilité du bloc défensif. “Nous cherchons des solutions. Il ne s’agit pas des erreurs défensives individuelles mais celles de l’équipe. On doit travailler sur ce côté défensif”, a rétorqué Michel, alors que Karim Rekik a notamment pris le bouillon face aux Monégasques. Avant de conclure: “il y a chez nous un manque de compétitivité. Une équipe qui a de l’expérience aurait gagné contre Monaco. Cela ne fait que trois mois que nous travaillons cela. Cette équipe se construit. Nous voulons y arriver. Les joueurs doivent croire aussi en cela”. En éternel optimiste, comme il avait été décrit à son arrivée…

Share.

About Author

Leave A Reply