La demi-finale de l’Euro entre le Pays de Galles et le Portugal met en scène les deux stars du Real Madrid. Qui présente le meilleur bilan ? Découvrez des chiffres étonnants…

Comme une évidence, tous les regards seront braqués sur Gareth Bale et Cristiano Ronaldo pour cette demi-finale de l’Euro 2016 entre le Pays de Galles et le Portugal. Une question d’influence à tous les niveaux, sur le terrain comme en dehors. La rédaction de Goal s’est donc livrée à un comparatif statistique entre les deux joueurs les plus chers du monde. Qui impressionne le plus depuis le début de l’Euro ?
Les chiffres traduisent qu’ils n’ont pas le même rôle

Cristiano Ronaldo n’a pas été épargné par les critiques, mais il partage un point commun avec son compère madrilène : celui d’avoir vécu deux types de scénario bien distincts entre les matches de poules et les rencontres à élimination directe. Plus laborieux, plus effacés, Bale et CR7 restent dans l’ombre depuis les huitièmes. Avant, chacun avait pris la lumière à sa manière.

Pour le même nombre de matches disputés, c’est le Gallois qui s’est montré le plus réaliste avec un ratio supérieur au Portugais (1 but toutes les 148 minutes contre 1 but toutes les 255 minutes). Sans surprise, Ronaldo a beaucoup plus frappé au but (10 tirs par matches sur ses 3 premières apparitions), mais Bale a été plus précis dans ses tentatives. Une tendance largement confirmée par leurs réussites respectives sur coups-francs directs, Bale ayant transformé 2 tentatives sur 5 là où CR7, particulièrement obstiné, n’a pas inscrit un seul de ses 10 coups-francs tentés…
Liés

“Bale et Ronaldo devront oublier leur amitié”
Portugal, Santos : “Ronaldo est un exemple”
Islande, Sigthorsson se paye Ronaldo !
Pays de Galles, Hal Robson-Kanu : “Bale est meilleur que Messi et Ronaldo”

L’autre enseignement, c’est que les deux compères du Real n’ont pas du tout le même rôle dans l’animation de leur équipe. Comme à Madrid, Bale reste un détonateur de côté dont les qualités de percussion sont parfaitement exploitées. Ronaldo, de son côté, est beaucoup plus confiné dans une position plus axiale, à la pointe d’un 4-4-2 en losange. La star portugaise s’attèle à remiser, multiplier les appels, décrocher, mais n’élimine quasiment pas par le dribble (9 dribbles tentés seulement, et 22,2% de réussite contre 34,4% et 58,8% pour le Gallois). Logiquement, le déchet de Bale dans ses passes est toutefois supérieur.
L’élève n’a jamais battu le maître…

Tous ces chiffres reflètent ce que les deux stars avaient proposé durant les éliminatoires de cet Euro. Là aussi, Bale avait scoré et dribblé davantage (7 buts contre 5, 85 dribbles tentés contre 12), mais Ronaldo avait néanmoins eu le mérite de présenter un meilleur ratio et, surtout, d’être moins obsédé dans sa manie de frapper systématiquement (27 tirs contre 52 pour Bale).

On l’aura compris, il y a une question de contexte là-dedans. Ronaldo, comme Bale d’ailleurs, n’évolue pas dans le même environnement en sélection. Leurs repères et leurs responsabilités ne sont pas les mêmes. Cela se traduit dans leurs chiffres respectifs cette saison avec le Real, bien supérieurs (1 but toutes les 91 minutes pour chacun, 19 réalisations pour le Gallois, 35 pour le Portugais) et un Ronaldo plus dribbleur, globalement plus libre.

Si Gareth Bale a pris le pas sur son rival depuis le début de cet Euro, dans ce combat, Ronaldo a l’atout de l’expérience. Cela n’a pas de prix. Avec quatre éditions et quelques records derrière lui, l’attaquant portugais a un vécu qui parle pour lui. Gareth Bale en est conscient. Avant qu’elles n’évoluent ensemble au Real, les deux stars s’étaient déjà rencontrées à 5 reprises, et l’élève n’avait jamais battu le maître…

Share.

About Author

Leave A Reply