Le sélectionneur de l’Espagne, Vicente del Bosque, a accordé une interview dans les colonnes du quotidien Marca, s’exprimant au sujet de l’Euro dont le coup d’envoi sera donné dans quelques jours en France. Le tenant du titre est prêt à revenir sur scène avec une nouvelle formation, plus jeune.

L’Espagne a gagné les deux derniers Euro. Quel objectif as-tu pour celui-ci ?

Nous partons de l’objectif maximum. Et on veut donc défendre le titre que nous avons remporté depuis quatre ans. C’est la même situation que l’Euro 2012, avec un peu plus de responsabilité pour la défense des deux titres consécutifs. Il faut faire la différence entre ce qu’est un objectif et une obligation. Gagner le titre ne doit pas être une obligation.

Le Brésil fut une cure d’humiliation?

Non car nous n’avons jamais cru qu’on était les meilleurs ou invincibles. C’était une question sportive, nous avons perdu face à deux équipes qui étaient supérieurs dans le domaine. Nous ne cherchons pas d’excuses. On veut faire les choses bien à l’Euro. La leçon quand vous perdez est toujours importante.

L’Espagne début contre la République-Tchèque..

Les antécédents que nous avons contre les trois équipes adverses ne sont pas mauvais. Les Tchèques sont notre premier objectif. Nous savons que gagner ce match nous permettra d’être moins soucieux pour la qualification. Dans leurs parcours, ils avaient sorti la Hollande, troisième du mondial. Et cela en dit beaucoup à propos d’eux.

Qu’est ce que tu peux dire la sélection turque?

Ce sont des joueurs qui ont beaucoup d’émotions lorsqu’ils portent le maillot de leur pays. Ils sont parfois désordonnés mais toujours très combatifs.

Et la Croatie?

Inutile de mentionner les qualités qu’ils ont. On connait Modric, Rakitic, Kovacic, Halilovic… mais ils ont beaucoup de très grands joueurs. C’est une grande équipe. Nous avons le souvenir qu’ils allaient nous couter l’Euro 2012.
Des favoris?Ce n’est pas facile. C’est l’Allemagne, qui est championne du Monde, la France qui joue à domicile et qui a une grande équipe mais aussi l’Italie avec ses joueurs compétitifs. D’autres dont on parle moins : Angleterre, Belgique, Croatie, Pologne.. sans oublier que lors de cette compétition il n’est pas rare de mettre en évidence une sélection qui avait peu ou rien.Il y a des nouveautés dans cette sélection comme Lucas, Aduriz au détriment de Costa..
Nous devons tirer parti de ces joueurs. Lucas Vazquez est très rapide et les statistiques d’Aritz Aduriz sont incontestables. Ce qui importante c’est que les grandes équipes et l’Espagne doivent être capable de dominer les matchs lorsqu’ils ont peu d’espace, pour beaucoup attaquer et défendre. C’est la base de tout. Ensuite si le système est un 4-4-2 ou un 4-3-4 je ne pense pas que ça a une grande importance.

Share.

About Author

Leave A Reply