Revenu au premier plan, Zlatan Ibrahimovic se considère comme le seul leader du PSG.

Et un qui fait dix ! Comme c’est le cas systématiquement depuis 2007, Zlatan Ibrahimovic a en effet remporté son dixième Guldbollen, le Ballon d’or suédois. Un nouveau trophée qui s’est accompagné d’une interview dans les colonnes de l’Aftonbladet, par ailleurs organisateur de la cérémonie, mais également de la Gazzetta dello Sport.

L’occasion pour le buteur parisien, à quelques jours des deux matches de barrages qualificatifs pour l’Euro 2016 face au Danemark, d’assurer avoir retrouvé la grande forme. “Je me sens bien et je joue bien. Maintenant, dans six mois, je ne sais pas,a-t-il ainsi confié alors que lui était rappelé une précédente déclaration dans laquelle il expliquait ne pas vouloir jouer trop vieux. Mais aujourd’hui je suis en forme, et tant que je sens que je peux apporter quelque chose sur le terrain, je continuerai à jouer.” Et le Suédois d’enchaîner sur le sujet. “Mon corps est comme une machine : plus il court, mieux il fonctionne. Mon âge ne me dit pas d’arrêter.” puis “Je joue bien. J’arrive encore à dominer, je me sens fort, je dois juste continuer ainsi.”

Suffisamment fort pour se considérer comme le leader omnipotent au PSG. “Peu importe ce que l’on dit ou écrit. Au PSG, il n’y a qu’un seul chef”, a-t-il lancé. Et lorsque par acquis de conscience, les journalistes l’ont relancé pour savoir s’il parlait bien de lui-même, la réponse fuse “Exact, naturellement.” Un leader qui regrette néanmoins toujours d’avoir dû quitter Milan pour le PSG…

Share.

About Author

Leave A Reply