Entré pour les dernières minutes du France-Albanie, André-Pierre Gignac a pu savourer la fin de match victorieuse et aussi la belle ambiance de son ancien fief marseillais.

Un peu plus d’un an après l’avoir quitté, André-Pierre Gignac a pu retrouver le Vélodrome ce mercredi. L’international tricolore a été incorporé par Didier Deschamps pour les dernières minutes de la rencontre des Bleus contre l’Albanie (2-0). APG a donc eu l’honneur de contribuer à la victoire et cela lui a fait grandement plaisir, au même titre que l’accueil chaleureux qui ont réservé son ancien public.

Comment expliquez-vous votre première période difficile ? Y avait-il trop de pression ?

Vous pouvez trouver toutes les explications que vous voulez, mais ce que je constate c’est que toutes les équipes sont à la hauteur dans cet Euro. On a vu depuis le début de la compétition, les petites équipes qui embêtaient les grandes. Il y avait des morts-de-faim en face et qui étaient bien en place. Ils défendaient bien. Comme lors du précédent match, on a su arracher cette victoire dans les derniers instants. C’est notre force en ce moment, il faut la garder. Même si on aimerait marquer plus tôt dans les matches et se faciliter les choses. C’est comme ça, c’est le football.

Pensez-vous avoir évolué avec le frein à main lors de la première période ?

Il faut arrêter avec ces histoires. On a des adversaires. On n’est pas tous seuls sur le terrain. Ils nous contrent, ils taclent, ils nous mangent sur tous les ballons. C’est comme ça. En phase finale de l’Euro, il n’y a plus de petites équipes. Toutes celles qui sont là, elles ont mérité d’y être. On l’a vu avec l’Albanie, et la dernière fois contre la Roumanie, et on le verra contre la Suisse.

Liés
• Bleus, Lloris : “Victoire méritée”
• Equipe de France, Matuidi : “Griezmann a été critiqué à tort”
• VIDÉO – Poteau pour l’Albanie face à la France à l’Euro 2016
• France – Albanie

Depuis quelques matches, vous affichez une belle force de caractère pour arracher les victoires…

On a envie de gagner. Le coach nous inculque la gagne chaque jour. On a envie de gagner. A la mi-temps, on s’est remotivés, et on s’est dit qu’il fallait vraiment se qualifier ce soir et arracher cette victoire. Voilà, c’est chose faite. Dans les derniers instants et dans la douleur, mais on est qualifiés et c’est le plus important. Mais il va falloir penser à la Suisse. Il faudra gagner encore.

Avez-vous douté pendant ce match ?

Non, il ne faut pas douter.

Vous avez apprécié l’atmosphère au stade pour ce match ?

Il n’y pas une ambiance comme ça en Euro, franchement. Le stade est fantastique. Dommage que la pelouse ait été endommagée suite à ce concert. Ça m’a fait du bien d’être acclamé.

Share.

About Author

Leave A Reply