Sorti du banc à la mi-temps face au Pays de Galles (2-1), Jamie Vardy a relancé l’Angleterre en l’espace de 12 minutes. Roy Hodgson pourrait redistribuer les cartes en attaque.

Jamie Vardy. Ce nom était méconnu il y a de cela un an. Aujourd’hui, il est l’attaquant que toute l’Angleterre réclame. Sorti du banc face au Pays de Galles (1-2) jeudi dernier, il a remis en selle son équipe en l’espace de 12 minutes. De quoi donner des maux de tête à Roy Hodgson, qui fait face à la méforme de Raheem Sterling et Harry Kane. Transparents en première période, ces derniers, alignés par le sélectionneur des Three Lions lors des deux premières rencontres, n’ont pas encore trouvé le chemin des filets. Le buteur des Spurs s’est même procuré très peu d’occasions depuis le début de l’Euro. Pourtant, l’Angleterre a tenté 21 tirs de plus que ses adversaires lors des deux premiers matches, c’est dire à quel point son apport dans le jeu en déviation est considérable. Adam Lallana en a d’ailleurs profité, mais comme ses deux compères, il a manqué de justesse dans le dernier geste.

Titulariser Vardy est devenu une évidence dans l’esprit des fans. Meilleur buteur de l’Angleterre en 2016 avec 4 buts en 5 matches et seulement 5 tirs cadrés, l’attaquant de Leicester jouit d’une grosse côte de popularité outre-Manche alors que Sterling, déjà moqué avant l’Euro, essuie les critiques depuis l’entrée en lice des Anglais contre la Russie (1-1). Dans le même temps, Daniel Sturridge, également entré à la mi-temps et auteur du but de la victoire dans les ultimes secondes face au Pays de Galles, a fait le plein de confiance. Si ses blessures récurrentes le laissent tranquille le temps de la compétition, il pourrait bien avoir un coup à jouer pour gratter une place de titulaire lors des prochains rendez-vous.

Liés
• Six hooligans russes arrêtés en Allemagne
• Angleterre, Hodgson remercie ses remplaçants
• Angleterre, Sturridge : “Une sensation incroyable”
• Angleterre, Rashford devient le plus jeune joueur anglais à participer à l’Euro

Depuis le début de l’Euro, Kane n’a cadré qu’un seul de ses cinq tirs. Trop peu pour un buteur de son calibre. Quant à Sterling, il peine à justifier les 69 millions d’euros lâchés par Manchester City pour le recruter l’été dernier. L’attaquant des Skyblues garde pourtant la confiance de son sélectionneur. C’est en tout cas ce qu’il a laissé entendre en conférence de presse après le match contre le Pays de Galles. “Beaucoup ont critiqué le match de Sterling, mais nous on pense qu’il a bien joué”, a confié le sélectionneur anglais.

Info ou intox ? La logique penche pour la seconde option, sinon pourquoi aurait-il décidé de le sortir à la mi-temps… Mais plus que la question des hommes, c’est désormais celle du schéma tactique qui revient sur le tapis. Pour les deux premiers matches, Hodgson a conservé son traditionnel 4-3-3, repositionnant Wayne Rooney dans l’entrejeu avec plus ou moins de réussite. Mais l’option 4-4-2 n’est pas totalement rangée au placard, ce qui permettrait à Vardy et Kane de jouer ensemble sur le front de l’attaque britannique.

Vardy plutôt que Kane contre la Slovaquie ?

L’attaque est le secteur qui, sur le papier, est le mieux fourni chez les Three Lions. Mais encore faut-il trouver la bonne formule, car pour l’instant Hodgson n’est pas décidé à aligner les deux hommes qui ont inscrit -en combiné- 49 buts en Premier League cette saison (!). Une situation qui ne semble pas inquiéter Vardy. “Je comprends la logique (de Roy Hodgson, ndlr). Quand les joueurs commencent à être fatigués, c’est probablement plus facile d’exploiter les erreurs mais je suis heureux quoi qu’il arrive. À moi de tout faire à l’entraînement pour entrer dans les plans du sélectionneur et peut-être être titularisé. On verra bien ce qui se passera”, a déclaré le “supersub” anglais après le match contre les Gallois.

Selon les dernières indiscrétions, Vardy devrait être titulaire lundi face à la Slovaquie. Ce qui ne l’empêche pas d’apporter son soutien à Kane avec lequel il a été associé lors des matches de préparation. Leur association avait d’ailleurs fait des ravages contre la Turquie, puisqu’ils avaient été les deux buteurs anglais lors de cette rencontre. “Je suis sûr qu’il va vouloir s’accrocher à sa place de titulaire et, espérons-le, lancer une série devant le but, a confié Vardy à propos du buteur des Spurs. La concurrence est saine au sein de l’effectif. Et avec les options que nous avons, nous pouvons également utiliser différents systèmes. Nous sommes 23 et c’est un sport collectif. Si quelque chose ne fonctionne pas, il faut faire sortir quelqu’un du banc et tout le monde veut avoir un impact sur les matches.” Le flou entoure la composition de l’équipe anglaise et le changement est certainement pour maintenant.

Share.

About Author

Leave A Reply