Entré en cours de jeu, Francesco Totti a donné la victoire en 3 minutes à son équipe, menée auparavant. Mais Spalletti a rappelé que ce n’était pas du sentimentalisme.

Menée 2-1 face au Torino à la 85e minute, l’AS Rome s’est finalement imposée 3-2 grâce à un doublé de Francesco Totti, entré quelques secondes avant son premier but. Ayant eu des relations compliquées ces derniers jours avec le coach Luciano Spalletti, ce dernier s’est expliqué sur l’exploit réalisé par le numéro 10 romain.

“J’espérais que Totti tire ce coup-franc (ndlr : au moment de son entrée, la Roma bénéficie d’un coup-franc côté droit, finalement tiré par Pjanic) car il sait très bien le faire, mais finalement, il est allé au milieu des défenseurs et j’ai vu cette cascade qui lui a permis de marquer. L’ovation du public fut belle. C’est une ressource importante pour nous. C’est une gestion délicate, mais avec Totti sur le terrain, non seulement les joueurs ont une poussée émotive positive, mais en plus l’Olimpico est derrière nous. Je suis très heureux si Totti fait ce qui le rend heureux, s’il veut continuer à jouer au foot, j’en serai le premier heureux” a dit le technicien italien, en conférence de presse.

Mais il a aussi rappelé qu’avoir fait rentrer le joueur symbole du club n’a rien à voir avec une intention de faire plaisir au stade : “Le problème est que, entre ce qui est le rôle de l’entraîneur et l’histoire de ce joueur de football, il y a un certain nombre de choses en rapport avec le coeur qui ne le mettent pas au même niveau que les autres. Je deviens le méchant, mais je choisis de gagner, même en jouant mal. Je ne l’ai pas mis dans les matches que nous avons gagné, mais là, je devais changer, si ces rencontres sont fermées, il a cette qualité pour mettre débloquer la situation, comme ce soir avec Dzeko” a-t-il conclu.

Share.

About Author

Leave A Reply