Ce jeudi, le peuple britannique a voté pour quitter l’Union européenne. Mais comment cette décision va-t-elle impacter le football anglais ? Goal vous dit tout.

Cette semaine, l’association des 20 clubs de Premier League avait exprimé, via son président Richard Scudamore, sa préférence pour le maintien du Royaume-Uni dans l’Union Européenne. Le responsable craignait qu’un Brexit ne soit en contradiction avec l’engagement du championnat à “l’ouverture” et qu’il rendrait plus difficile la protection des droits de propriété intellectuelle et de marchandises.

“Je crois que nous, au Royaume-Uni, nous devons être en Europe d’un point de vue commercial. Je crois à la libre circulation des marchandises”, avait-il déclaré, visiblement soucieux au sujet de l’avenir de la Premier League.

Mais alors que le peuple britannique a voté à près de 52% pour quitter l’UE, la Premier League devrait être affectée et, par effet domino, le football dans son ensemble.

IMPACT SUR LES PRIX DES TRANSFERTS

Comme en témoigne la chute de la bourse de Londres ce vendredi matin (-8%), le Brexit va considérablement dévaluer la Livre Sterling (£) en raison de l’incertitude sur la façon dont le Royaume-Uni va négocier les futurs accords commerciaux. Il y aura aussi moins d’investissements des entreprises étrangères qui profitaient de l’accès au Royaume-Uni sur le marché du libre-échange européen.

Sur le plan du football, cela augmenterait le prix des joueurs recrutés de l’étranger pour les clubs de Premier League. Prenons l’exemple de la Juventus qui pourrait vendre Paul Pogba à 160 millions d’euros. À la fin du mois de juin 2015, le taux de change de l’Euro vers la Livre Sterling était de 0,709, mais désormais il devrait facilement passer à 0.900 ou plus.

Pour un club anglais comme Chelsea ou Manchester United, le prix de Pogba devrait alors passer de 113.4M£ à 144M£ – une hausse de plus de 30M£, en quelques mois. Il n’y aurait, cependant, aucun changement dans le coût d’achat de Pogba pour d’autres clubs basés dans l’UE, tels que le PSG, le Barça ou le Real Madrid. Un serieux désavantage sur le marché des transferts pour les clubs anglais, même si l’explosion des droits télévisuels domestiques peut permettre de contrer cette augmentation imprévue.

Share.

About Author

Leave A Reply